Posted by: Larzizou | June 1, 2009

Hong Kong Lights, SAR, China

Après un mois passé entre le Laos et le Vietnam, prendre le train futuriste de l’aéroport d’Hong Kong, c’est un peu comme rentrer dans la quatrième dimension (muni d’une valise de 30kg)…

p1120072-large

Hong Kong, on me l’avait déjà dit, souvent, c’est le New York de l’Asie. La taille microscopique des chambres d’hôtel en atteste…

p1120074-large

Back up – note la beauté du geste : les rideaux découpés au niveau de l’air conditionné.

Les grandes marques françaises – et internationales – sont ici déclinées dans leurs variations les plus risibles. En face d’Agnès B. chocolat, Agnès B. “le pain grillé”. On peut s’y habiller et manger. Prévoir une taille de plus.

p1120075-large

J’ai opté pour le quartier de Causeway Bay, commercial par excellence (le prix du m² y serait le plus cher au monde pour un commerce). Parce qu’il est central. Après avoir hésité à me baser sur Kowloon, qui est plus ou moins à Hong Kong ce que Brooklyn est à Manhattan. C’est nettement plus pratique.

p1120079-large

Effectivement, comme New York, c’est assez laid – et vertical – comme ville. J’ai du mal à comprendre l’engouement. Surtout sous la chaleur, étouffante.

p1120081-large

Grands axes à 10 voies. Damn ugly !

p1120083-large

Malgré l’espace…

p1120085-large

… on a du mal à ressentir…

p1120088-large

…la fraîcheur.

p1120089-large

L’histoire de Hong Kong est plutôt intéressante. Je me la suis faite dans le Lonely Planet (photocopié) sur Hong Kong que j’avais acheté à Saigon. Si t’as pas envie de perdre de temps mais veux quand même connaître les détails des relations avec l’angleterre et le reste, Wikipedia te fera un résumé, clique ici.

p1120091-large

Derrière moi, la marina et la one financial center. Ca se voit pas, mais je sue à grosse goutte. Et j’essaie aussi de me débarrasser d’un allemand hirsute qui cherche un ami pour la journée.

p1120096-large

La Bauhinia, emblême d’Hong Kong.

p1120110-large

Beaucoup de photos de rues. Hong Kong, j’ai beaucoup de temps à y tuer malgré moi : le temps nécessaire pour refaire mon passeport, plein de tampons et visas des cinq continents, et celui pour obtenir le visa pour la chine. Certaines bizarreries administratives étendront mon séjour, initialement prévu à 3-4 jours, jusqu’à 10 jours.

p1120114-large

Chungking Mansion. Un des endroits les moins chers pour dormir à Kowloon. Un vrai ethnique mic mac. Certains aspects sociologiques indéniablement intéressants. Visite le blog défunt de Youri pour ça et une narration funky de son séjour. Tout de même content de n’y avoir pas dormi.

p1120115-large

Une grande place, des magasins de luxe, une horloge, et hop, Times Square. Il en faut peu pour être vide heureux.

p1120117-large

La nuit, Hong Kong s’allume. Difficile de comprendre sans sous titres. Pour les non initiés, comme moi, un décodage s’impose, parce que le cantonais, c’est du chinois ! Sur le panneau noir, “12/F” indique 12ème étage. Eh oui, les commerces/restaurants ici sont situés dans les buildings. Crise du logement oblige.

p1120118-large

Toujours dans mon quartier de Causeway  Bay, la nuit. Près du Sogo.

p1120119-large

Mon micro hotel, bien que dûment répertorié dans le Lonely Planet Crap guide, n’a pas l’air d’être follement en règle. Cette notice, apposée dans l’ascenceur, datant de 8 mois, en témoigne : “The operation of guesthouse/hostel or any commercial business in this building is in breach of the DMC, and is prohibited. The incorporated Owners has been empowered to take action against and or to sue the violators“.

p1120122-large

Un petit tour du côté du street market de Kowloon ne peut pas me faire de mal. D’abord, les diseuses de bonne aventure. Je sais pas pourquoi, mais ça me surprend ici.

p1120126-large

Puis, la section sex. Evidemment, on ne voudrait pas la louper. Regardez bien : trois idéogrammes pour écrire “sex”.

p1120128-large

Et ici, cinq idéogrammes seulement pour écrire “quotations from chairman Mao Tse Tung“. Et moi qui pensait que “sex” était plus éloquent quel que soit le continent…

On a trop tendance à penser Hong Kong indépendant du terre plein. Son histoire est tumultueuse mais sa vocation – actuelle – reste celle des trois mousquetaires: un pour tous et tous pour un.

p1120130-large

Mais l’unipartisme n’empêche pas l’esprit ludique. A côté des bréviaires de la sagesse sévissent le go, les figurines et l’opium.

p1120131-large

Yau Mo Tei.

p1120132-large

HSBC, également connue sous le nom de Hong Kong Shanghai Banking Corporation. Peu étonnant que les immeubles les plus luxueux ici portent son emblême et ses couleurs (rouge et blanc).

p1120135-large

On l’oublie trop souvent : beaucoup de monde à Hong Kong. Trop de monde.

p1120138-large

Autre labyrynthe de taudis près de la Chungking Mansion. Chungking House. Cliquez sur la photo pour zoomer et que lit on ? “De Luxe Hotel”. Non mais vraiment…

p1120140-large

Il faut de tout pour faire un monde, y compris des artistes engagés et talentueux. Comme moi.

p1120143-large

Le luxe, dans toute sa laideur. Miu Miu, Fendi, Dior, Gucci… A côté les uns des autres. Le luxe pour les masses…

p1120147-large

Le ferry, retour de Kowloon vers Hong Kong island.

p1120157-large

p1120159-large

La grande tour à droite, c’est le 1 financial center.

p1120169-large

Le One Financial Center de visu.

p1120183-large

p1120185-large

Les Hong Kong dollars. Billets infroissables, indéchirables. Mais pas indépensables. Loin de là. Sur le billet (au verso), le sigle HSBC.

p1120188-large

C’est pas le japon, mais intéressant marché au poisson. Grande variété.

p1120191-large

Je passe au Sogo, enseigne japonaise, faire quelques courses pour dîner dans ma chambre devant la télé. Courses fructueuses. Les sushis y sont plutôt bons et frais.

p1120193-large

Causeway Bay, encore. Avec une telle densité, on comprend mieux les prix gargantuesques de l’immobilier.

p1120195-large

Ikea, ça vous dit quoi ? Des meubles ternes et ennuyeux, des accessoires colorés. J’ignore quel positionnement la marque suédoise adopte à Hong Kong, mais la promotion se fait dans la rue, par des danses chorégraphées.

p1120199-large

Mooncake. Je mets une semaine avant d’en mettre un dans ma bouche, persuadé que c’est un délice.

C’est dégueulasse.

p1120203-large

Rarement vu un espace visuel tant pollué.

p1120204-large

Le HSBC building à gauche. Chaque soir, vers 20h, les jeux de lumière entre les bâtiments commencent.

p1120207-large

p1120210-large

Melle, rencontrée via Dimitri, rencontré quelques jours plus tôt à Saigon. Avec elle on visite Hong Kong, qu’elle connaît.

p1120214-large

Les touristes toujours autant aimantés par Madame Tussaud’s. Faudra qu’on m’explique. J’ai jamais compris l’engouement (là non plus).

p1120218-large

Certains y mettent même tout leur coeur…

p1120219-large

Il faut avouer que la skyline ne déçoit pas.

p1120223-large

Meilleur endroit pour voir les jeux de lumière.

p1120244-large

p1120245-large

Et les jeux d’eau.

p1120246-large

p1120248-large

More to come.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: